Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 octobre 2013 2 22 /10 /octobre /2013 10:20

Caux est sité en 1162 dans le diplôme du Roi Louis VII le Jeune, en faveur de l'église de Lodève et de l'évêque Gaucelm de Lodève.

Retranscrit d'après L'inventaire de Briçonnet (évêque de Lodève) rédigé en 1498, 

dans l'Histoire de la ville de Lodève d'Ernest Martin,

dans Annales de la ville de Lodèvede l'abbé J. Rouquette.

Caux, village circulaire de l'Herault, son petit patrimoine
Caux, village circulaire de l'Herault, son petit patrimoine

Invitation à découvrir Caux, ce village de l'hérault et du Piscénois où les habitants s'appellent les Caussinards.

Après une présentation générale, suivra la découverte du "petit patrimoine" du village encore observable à ce jour.

un lien vers le site de l'association des "Amis du clocher et du patrimoine de Caux" http://lesamisduclocherdecaux.wifeo.com/

Situation

Le village est situé à 25 km de la Méditerranée, derrière lui les contreforts du Larzac et le Massif du Caroux au nord ouest, tous deux royaumes merveilleux pour les randonneurs.

DSCN4022    caux 2

 DSCN0677.JPG   figues de barbarie 2  caux jardin 2 peyreficade aloes  causse Vailhan (4)  DSCN0678

Caux se trouve à 6 km au nord de Pézenas. Il est dit village  "circulaire" car il s'organisait autour d'un château, de ses remparts et de ses 5 portes. Le château médiéval de Caux est resté longtemps catholique. Ce sont les huguenots et les brigants qui, par ruse en 1579, entrèrent dans le village et le pillèrent. Il ne reste que quelques murs d'enceinte et intérieurs et des portes.

                   caux coquelicots (5)-copie-1       DSC01299.JPG

Un peu d'Histoire...

Nous sommes ici sur une terre de passage. La région sous influence ibère et grecque vit s'installer les Celtes, plus les Volques Tectosages venus de Bohême, à la fin du IVé  avt JC. Au 1er siècle avt JC, la région devient colonnie romaine  sous le nom de Narbonnaise.

            menhir redecoupé                poterie-romaine.jpg

                     Menhir (3500 à 2000 avt JC)                        Poterie romaine ou dolium ( II au IV" ap. JC)

Envahit par les barbares (vendales et Wisigoths) la région devient terre Wisigothe en 430. Les rois wisigoths installèrent 7 évêchés, d'où la Septimanie. Puis les Rois Francs s'emparèrent de la Septimanie qui cependant reste wisigothe jusqu'aux invasions arabes. En 759, la région est rattachée au royaume franc de Pépin le Bref. C'est en 778 que Charlemagne Roi des Francs et des Lombards crée le royaume d'Aquitaine.

Au XIIè  se développe le Catharisme, c'est la guerre des albigeois, l'armée des croisés envahit la région. Les commanderies templières sont présentes sur le Larzac jusqu'à Pezenas.

Il y a longtemps ... quand les volcans crachaient

La région compte en amont de nombreux volcans. Les coulées de lave basaltique du volcan des Baumes au nord de Caux ont entouré le village situé sur une petite hauteur.

     DSCN1154.JPG       peridotite-basalte-olivine-blog.JPG  

                      Au loin, la masse sombre                                     Bombe volcanique et péridotites

                         le volcan des Baumes                                              aux cristaux verts d'olivine                 

Le basalte, roche très dure est utilisé dans la construction depuis les Gaulois, il est très présent dans le village.

                          DSC01439.JPG        DSC01444

                            le basalte dans les fortifications                  Ruelle du centre historique

DSC01419.JPG  DSC01420.JPG  DSC01432-copie-1.JPG

  le basalte des marches de porte             le basalte des trottoirs                  le basalte des bornes de rue

DSC01423

DSC01421

Les remparts de l'enceinte médiévale de l'ancien château sont encore visibles. Leur largeur est impressionnante. A cet endroit des vestiges, se trouvait un puits et des abreuvoirs ("agier" en occitant). Problablement à l'origine du nom de la rue "du Puits Allier".

Il parait que chaque vieilles maisons de Caux avaient son puits...

DSC01418

 

 

 

 

 

 

 

 Le centre historique...

DSCN1349 DSC01473.JPG  DSC01446.JPG

                   La rue de la Foire                    Le clocher-porche gothique                       Le puits du XVè

    DSC01459.JPG      DSCN1348.JPG        DSCN1347-copie-1.JPG

Fenêtre Renaissance Espagnole    les ruelles médiévales      Une des 5 portes de l'enceinte

    DSC01443.JPG      DSC01449.JPG       DSC01479.JPG

          Porte nord de l'église                   Porche de la cour de                    Conservation d'une

          St Germain-St Protais                     justice au M-Age                             ancienne porte

   DSC01466.JPG   DSC01433.JPG  DSC01462.JPG

                                                    les belles portes XIXè et début XXè

       DSC01619.JPG      DSC01616.JPG

                                                                            linteaux

Détails du  petit patrimoine  

   DSC01467.JPG     DSC01469.JPG     DSC01472.JPG    gratte-pieds.jpg

                                                                      les gratte-pieds

  DSC01453.JPG    DSC01451.JPG  DSC01612.JPG

           Espagnolette                              Initiales frontales                          arrêt de volet

DSC01481.JPG  statue.jpg  DSC01461.JPG

         "ils m'ont choisi pour gardien" Qui est-ce ?                             Croix - rue de l'Eglise

les heurtoirs

ZL-caux-1-lion.JPG  DSC01434.JPG  DSC01431.JPG  DSC01435.JPG

           Zoomorphe                Antropomorphe                main à la pomme                "gibecière"

 gargouille-gouttiere-caux---3-.JPG   DSC01471.JPG   DSC01608.JPG    DSC01457.JPG

gouttière "dauphin" XIXè       initiale bas de mur               poignée XIXè                  "écorche chat"

                                                    Sans-titre.jpg

                                         détail non élucidé : un coq, un ange et un cheval blanc (rue de l'évêché)

Hypothèse : un fil conducteur relie les trois représentations, il est de connotation chrétienne. Le coq est le symbole du jour nouveau pour le chrétien. L'ange : au M-âge, "le coq qui chante annonce l'ange et appelle à la prière". Le cheval blanc (avec ses attributs) mais sans cavalier peut être aussi celui du sauveur ou du prophète. à méditer...

   DSC01615.JPG      DSC01447.JPG      DSC01468.JPG      DSC01477.JPG

Quelques fontaines

  DSC01454.JPG   DSC01474.JPG   DSC01430.JPG   Rue-de-la-Fontaine-copie-1.JPG

  Place de l' église Fontaine et sa calade             Place Basse                  Rue de la Fontaine

       Les alentours du village 

                ancienne-gare-1.jpg    DSCN1371.JPG

                                    L'ancienne gare                                               Le vieux moulin

        DSCN2323.JPG                   fours-a-chaux-.-janvier-09-006.jpg         

La capitelle, construction de pierres sèches        Le four à chaux du hameau de Sallèles XVIII et XIXé

- Les capitelles (ici avec voûte à encorbellement et fenestrons) sont nombreuses. Les agriculteurs aux XVIII et XIXè dépierraient les sols et construisaient des abris avec les pierres récupérées.

A l'intérieur, peuvent se trouver un banc, une niche ou une pierre saillante pour morte-manteau.

- Le four à chaux produit la chaux agricole (bouillie bordelaise). Il nécessite du basalte qui résiste aux hautes températures, du calcaire lacustre, du bois et du charbon.

Tous ces éléments sont réunis autour de Caux : la calcaire, le charbon et le basalte.

DSCN2030.JPG      DSC01590.JPG

     Calcaire sédimentaire (huitres fossiles)                 Fossiles de végétaux des mines de charbon de Neffiès

                                                    font.des-chartreux-caux.JPG

                              La fontaine des Chartreux sur la route du Monastère de Mougères

caux insolite 3 borne-copie-1        puits Noria caux     mazet-caux-1634--6-.JPG

La borne Michelin (1930-1971)   La Noria (mot arabe) machine hydraulique   Vieux mazet (XVIIè) -1684

Quelques croix de chemin...

DSCN2479.JPG   DSCN2007.JPG  croix caux 1651

    La croix de Loupio (du loup)                     la Croix Pascal (1837)                         La croix Nicolas (1651)

 

     blog en cours...

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

nanipeinture 13/04/2015 22:05

Que des souvenirs de ce Village où j'ai vecu. C'est trés beau ce que vous montrez.Merci ana

matray 14/04/2015 11:52

merci pour votre message. Etes vous si loin que vous ne puissiez plus revenir ?

Réflexions Sur L'art ...

  • : Le blog de heurtoirslanguedociens.over-blog.com
  • Le blog de heurtoirslanguedociens.over-blog.com
  • : Un 3ème livre sur la poésie, avec les "effroyables complaintes du XIXe siècle" mais ausi des réflexions et études personnelles en particulier sur l'Art, la généalogie, le patrimoine, la numismatique, la poésie ... toujours curieuse de patrimoine et d'histoire ...
  • Contact

Qui Suis-Je ?

  • marie
  • Autodidacte curieuse d'Histoire et de Patrimoine, d'Art, de symbolisme lié à notre culture. Plusieurs modules à l'Université Lumière LYON II : Le Moyen-Âge; écritures anciennes, les grands décors peints du XVIIè, Vermeer, Médicis... un livre publié : "le symbolisme des heurtoirs populaires languedoc
  • Autodidacte curieuse d'Histoire et de Patrimoine, d'Art, de symbolisme lié à notre culture. Plusieurs modules à l'Université Lumière LYON II : Le Moyen-Âge; écritures anciennes, les grands décors peints du XVIIè, Vermeer, Médicis... un livre publié : "le symbolisme des heurtoirs populaires languedoc

Marie-Christine Matray (Yvanès)

Pourquoi ne pas laisser votre avis ?

  A la fin de chaque article, vous avez la possibilité de laisser quelques mots. 

N'hésitez-pas, un commentaire, une question... Un blog est un outil d'expression personnelle qui invite à la participation !

En laissant votre adresse mail à "Newsletter" vous recevrez un avis pour chaque nouvel article. A bientôt.

 

heurtoirslanguedociens.over-blog.com