Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
4 novembre 2013 1 04 /11 /novembre /2013 14:05

Depuis la généalogie qui suit c'est à dire plus d'un an, je n'ai jamais pu trouver la filiation de

LATOUR Jean-Jacques né vers 1791 à Paris sous la révolution

Dans cet acte de décès, il est décédé à Paris XXè le 7.7.1869 à l'âge de 78 ans, rentier, déclaration faite par son gendre Edouard Wargny... et qu'il était forgeur, domicilié 75 rue Haxo. C'est tout.

Epoux de Madelaine Thérèse Pierrette HARLAY sans doute avant 1818 date de naissance de leur premùier enfant Léon François Ferdiand Latour né à Paris le 5.12.1818 et décédé à Nice le 22.5.1883

si vous avez cette personne dans vos ancêtres, prière de me contacter, j'en serais ravie.;-)

Istanbul ???  Tout à commencé par cette mention sur un acte d'état civil de mon arrière grand-père :  

                                                   décès Latour Ulysse 23.2.1929 (ne 15.4.1860 à Constanti

                                 

 

 

 " Ulysse Latour, imprimeur, né à Constantinople le 15 avril 1860..."

 84 bosphore (23)  119 eminonu mosquee   74 bosphore (5)  sultanamet blue mosque (8)

         le Bosphore                  Eminonu mosquée           La corne d'Or              la mosquée bleue

Depuis, je n'ai eu cesse de savoir pourquoi ces parisiens étaient partis travailler et s'installer à Istanbul...

 

Pourquoi la Turquie ?

Les turcs ont subi l'influence de diverses cultures étrangères au cours de leur histoire, en rapport avec le contact qu'ils ont avec différentes civilisations. Aussi se sont-ils tournés vers l'occident après les grandes défaites de la fin du XVIIè et début XVIIIè, afin de pouvoir se réformer militairement en prenant pour modèle ses méthodes et ses techniques. De cet occident, la France se distingua comme principale alliée en continuant son commerce avec l'orient alors que les anglais et les hollandais s'en étaient détournés pour s'occuper du nouveau monde. La fin du XIXè et le début du XXè furent essentiellement marqués par l'influence de la culture et de la langue française. Cela a donné lieu  à la formation en Turquie d'une littérature francophone et au développement de l'imprimerie.

Remarque : "On ignore souvent que très tôt les Français et les Européens en général se sont fixés en Turquie et dans les grands comptoirs de l'Empire Ottoman. Cette présence est attestée sous François 1er en 1535 et Soliman II le Magnifique".link

Cela remonte à la génération précédente, Ferdinand Léon François Latour, le père d'Ulysse mon arrière grand-père est né en 1818 à Paris. C'est lui qui le premier est parti vivre à Constantinople où il a épousé Véréna Isler, le 10 janvier 1856. Véréna est suisse d'après le relevé de l'acte au consulat, de père Johan Isler (ci-dessous).  Ils se sont mariés dans la magnifique basilique de St Antoine de Padoue, au centre d'Istiklal. C'est l'une des plus grandes églises catholiques de Turquie. 

La retranscription de l'acte, transmis par le Consulat, est  en latin. Isler est devenu Siler dans la recopie. 

Istikal-Eglise-St-ant-de-padoue.JPG  mariage d'un latour joannes et verena Siler e, Janvier 1856    Istikal-Eglise-St-ant-de-padoue--2-.JPG     

St Antoine de Padoue de style vénitien        mariage Latour - Isler                           la basilique St Antoine                                

Cette même Véréna Isler est mentionnée dans l'annuaire de l'empire ottoman de 1891 mais elle n'est plus dans celui de 1895.    "Latour Vve Véréna Isler- 193 grande rue de Péra".

Sultanamet-Ste-Sophie-4.JPG   recens.-Verena-Latour-en-1881-a-Constantinople.jp-copie-1.jpg   66-bosphore---29-.JPG

Mosquée Ste Sophie                 extrait de l'annuaire ottoman                  Le pont Europe-Asie sur le Bosphore    

La Grande Rue de Péra est à ce jour l'Avenue Istiklal, la plus grande rue commerçante, européenne et moderne de la ville cosmopolite d'Istanbul, comparable aux Champs Elysées à Paris  :

"la grande rue de Péra rebaptisée aujourd'hui "avenue Istiklal" après l'instauration de la République, au coeur de l'actuel Beyoglu, était quasiment identique en 1843. C'est l'une des plus célèbre avenues de la ville, groupant des ambassades et de magnifiques façades du XIXè.

Nerval compare cette rue à Paris "des boutiques brillantes de marchands de mode, de bijoutiers, de confiseurs et de lingers,  des hôtels français et anglais..."

Istikal--17-.JPG    istikal---4-.JPG    istikal---5-.JPG  Taksim--6-.JPG

et voici l'adresse figurant sur l'annuaire de 1891 où Véréna était modiste au N° 193, ce qui correspond aux trois boutiques du rez-de-chaussée :

  Istikal--6-.JPG   istikal-Latour--6-.JPG   istikal-Latour--5-.JPG

                     Istikal--8--copie-1.JPG             Istikal--7-.JPG

Selon des échanges avec d'autres généalogistes travaillant au consulat de France d'Istanbul, Léon François Ferdinand LATOUR né en 1818 à Paris aurait quitté la France vers 1850 de Marseille, il est négociant.

Ses parents sont Jean-Jacques Latour et Magdeleine Thérèse Harley

Ses frères et soeurs : Palmire (épouse Wargny), Pierre Jules (épouse Josephine Ray) et Eléonore Marie (épouse Ballé Armand)

Il se marie en janvier 1856 à Istanbul avec Véréna Isler, ils auront quatre enfants tous nés dans cette ville d' Istanbul :

- Jules Léon Joseph né le 18.03.1850 *, baptisé à St Benoît de Galata. Négociant de Marseille, épouse Marie-Sophie Venel le 22.8.1874 à Constantinople :

           - une fille Berthe née le 22.11.1880-déc. 10.01.1883. 

           - un fils Jules Robert Philippe né en Turquie d'Asie Mineure à Mamouret ul Aziz le 18 mars 1885, déclaré par ses parents plus tard à Constantinople, le père demeurant à Angora en tant qu'Agent de la Régie ottomane des Tabacs n'ayant pu le déclarer plus tôt à cause de l'éloignement de son poste consulaire.

- Félix Alexande né le 14.12.1857 Chapelier épouse Augustine Hattet le 27.09.1884 à Paris IIè

- Ulysse le 15.04.1860 (mon aïeul) imprimeur; épouse Edwige Victorine Hugnin le 21.04.1886 à Paris XVIIIè, son père Charles Victor Hugnin est typographe et  son frère Alcide est lithographe.

- Véréna Emilie le 17.08.1867

* Il est fort  probable que ce soit 1856, un "6" pris pour un "0" sur des actes rédigés de plus en latin, car à son baptème, les parents sont mariés. Erreur de retranscrption ?

Je n'ai aucun renseignement à ce jour sur Véréna Isler, d'où vient-elle ? ni de sa fille Véréna Emilie Latour ...

Elle est restée à Istanbul après le décès de son époux à Nice en 1883. En 1886, lorsque son fils Ulysse se marie à Paris, il est mentionné qu'elle a 65 ans sur l'acte de consentement au mariage. Elle serait née en 1821.

    69.-bosphore--13-.JPG      35-bosphore.JPG     42-bosphore-dolma-palace-copie-1.JPG

                                    Les rives du Bosphore                                                          le Dolma Palace

Tout contact ou renseignement concernant  ces aîeux me serait précieux, les noms propres concernés sont Latour, Hugnin, Venel, Ballé mais aussi Kagi, Piget, Hattet, Wargny, Ray et biensûr Isler.

merci

13-beyoglu-tour-Galata-2.JPG  82-bosphore--20-.JPG  137-galata-soliman-mosque.JPG  53-bosphore---13-.JPG

   la tour Galata           Maisons en bois du Bosphore            Mosquée de Soliman                 le pont Asie-Europe

Ce jour 11.7.2012, Mme S. généalogiste vient de me communiquer l'acte de décès de Véréna Isler, à Bône en Algérie. Sur cet acte on peut lire qu'elle a 79 ans en 1901, qu'elle est née à Illnau canton de Zürich link  Il n'y a pas de mention sur ses parents mais était présent son fil Félix (chapelier)  qui vivait à Bône avec son épouse et ses enfants. (frère de mon arrière grand père) Merci.

4.09.2012: grâce à l'aide de Pierre Michel B. de Genève que je remercie beaucoup, je connais aujourd'hui la filiation de Véréna Isler.

Elle est originaire de Rikon (commune d'Illnau-Effretikon), née le 23.12.1823. Ses parents sont Hans Ulrich Isler de Rikon, baptisé le 30 juillet 1783 (+ 12.12.1858 à Winterthur). Marié le 30.03.1820 avec Katharina Margaretha Wöllmi, d'Arisdorf (canton de Bâle-Campagne).°16.7.1801, +Winterthur 9.10.1844) .

 

Repost 0

Réflexions Sur L'art ...

  • : Le blog de heurtoirslanguedociens.over-blog.com
  • Le blog de heurtoirslanguedociens.over-blog.com
  • : Un 3ème livre sur la poésie, avec les "effroyables complaintes du XIXe siècle" mais ausi des réflexions et études personnelles en particulier sur l'Art, la généalogie, le patrimoine, la numismatique, la poésie ... toujours curieuse de patrimoine et d'histoire ...
  • Contact

Qui Suis-Je ?

  • marie
  • Autodidacte curieuse d'Histoire et de Patrimoine, d'Art, de symbolisme lié à notre culture. Plusieurs modules à l'Université Lumière LYON II : Le Moyen-Âge; écritures anciennes, les grands décors peints du XVIIè, Vermeer, Médicis... un livre publié : "le symbolisme des heurtoirs populaires languedoc
  • Autodidacte curieuse d'Histoire et de Patrimoine, d'Art, de symbolisme lié à notre culture. Plusieurs modules à l'Université Lumière LYON II : Le Moyen-Âge; écritures anciennes, les grands décors peints du XVIIè, Vermeer, Médicis... un livre publié : "le symbolisme des heurtoirs populaires languedoc

Marie-Christine Matray (Yvanès)

Pourquoi ne pas laisser votre avis ?

  A la fin de chaque article, vous avez la possibilité de laisser quelques mots. 

N'hésitez-pas, un commentaire, une question... Un blog est un outil d'expression personnelle qui invite à la participation !

En laissant votre adresse mail à "Newsletter" vous recevrez un avis pour chaque nouvel article. A bientôt.

 

heurtoirslanguedociens.over-blog.com